L'économie du Togo a été mise à mal par la grave crise politique des années 1990 à 1993 et surtout par longue grève générale, se prolongeant de la fin de l'année 1992 aux premiers mois de 1993.
Le pays, déjà très endetté, a été privé de l'aide internationale en réaction aux massacres de civils par l'armée togolaise suite à ces troubles.
La dévaluation du franc CFA, en janvier 1994, a engendré une très forte inflation (supérieure à 40%) qui a été jugulée par la suite.

Le pays a connu une situation très précaire mais l'économie s'est depuis redressée.
En 2006, le produit intérieur brut (PIB) était de 2,21 milliard de dollars, soit un revenu annuel de 344,10 dollars par habitant et le taux de croissance du PIB s'élèvait à 4,10%.
Toutefois, l'économie informelle domine toujours le pays.

Le réseau routier est de 7 520 km, un quart à peine est bitumé.
Une ligne de chemin de fer nord-sud relie le port de Lomé à Atakpamé au centre du pays. Le projet de  prolonger la ligne de chemin jusqu'à Niamey reste un souhait. C'est par lui que  les produits du Niger sont exportés.