DIAKADI / Afrique de l'Ouest / Sierra Leone

L'économie du pays est principalement basée sur les exploitations minières de diamant et d'or.

Le pays est un des plus pauvres du monde au regard du PIB par habitant, estimé en 2006 à 900 dollars. En 2008, le pays est le dernier à l'indice de développement humain de 2008.

Pendant les vingt dernières années la Sierra Léone a vu ses activités économiques suspendues, la dette extérieure s' accroître et le développement du trafic illégal de diamants de la Sierra Leone vers le Liberia.
Associés à l'intensité de la guerre civile , tout cela plonge le pays dans un chaos total.

Les produits importés concernent essentiellement des produits alimentaires et quelques machines agricoles, des automobiles et du pétrole.

Le pays dispose d'un réseau routier de 11 330 km (dont seulement 8% sont bitumés) reliant les principaux centres du pays et également d'un système ferroviaire.
Les cours d'eau sont navigables et on compte parmi ses ports ceux de Freetown, Pepel et Bonthe.
Le pays dispose d'un réseau de transports aériens et bénéficie également d'un aéroport international à Lungi.

Malgré les nombreux cours d'eau qui traverse la Sierra Leone, les possibilités hydroélectriques sont très peu exploitées.

C'est la Grande-Bretagne qui demeure le principal fournisseur et, surtout, client du pays.
Les autres principaux partenaires sont le Royaume-Uni, la Belgique, les Pays-Bas et les Etats-Unis.