DIAKADI / Afrique de l'Ouest / Sénégal

Le Sénégal est couvert de plaines.
Les contreforts du Fouta-Djalon, au sud-est du pays, culminent à 494 m dans la région de Kédougou ;
A l'est, la vallée du fleuve Sénégal est bordée par les collines du Fatou-Toro.
Sur la côte, à l'extrémité de la presqu'île du Cap-Vert, les collines volcaniques des Mamelles atteignent 104 m.
Les côtes, longues de 530 km, sont sableuses, rectilignes et basses, de l'embouchure du Sénégal à la presqu'île du Cap-Vert.

La Cornirche à Dakar

La Cornirche à Dakar

Le fleuve Sénégal, fait frontière avec la Mauritanie ; son principal affluent, la Falémé, marque les limites avec le Mali dans sa presque totalité. Au centre, le Saloum reçoit son affluent le Siné peu avant son embouchure et se jette dans la mer par un long estuaire.

Au centre des régions non soumises à l'influence marine, le Ferlo est une vaste plaine en voie de désertification en raison de la sécheresse de ces dernières décennies, accentué par l'harmattan soufflant du désert.

Le nord du pays fait partie du Sahel, dans cette région, seuls des baobabs subsistent.
Plus au sud, dans la région du fleuve Gambie, les arbres sont plus nombreux et les forêts-galeries plus denses aux embouchures. La mangrove borde les rives des fleuves.
L'extrême-sud du pays vers la Guinée-Bissau, est occupé par une forêt tropicale dense et humide. On y trouve le palmier à huile, l'acajou et le teck importé d'Asie pour le bois d'ouvre.

La faune est assez diversifiée. Les grands mammifères sont rares : les éléphants, les lions, les guépards et les antilopes occupent le sud-est du pays, peu peuplé.
Hippopotames et crocodiles vivent dans les cours d'eau du Sud.
Le pays compte de nombreuses espèces de serpents, parmi lesquelles le cobra et le boa.
Le delta du Sénégal est le paradis des oiseaux, en particulier des migrateurs venant d'Europe. Des lamantins remontent parfois le cours du fleuve.