Le commerce extérieur est excédentaire grâce aux exportations pétrolières dont le Nigeria est très dépendant.

Ainsi, le pays a durement souffert de l'effondrement de ses revenus pétroliers, divisés par trois entre 1980 et 1990, en raison de la chute de la production et de la baisse des cours du pétrole.
La réduction des ressources financières a rendu l'endettement insupportable, compromis les efforts de développement et provoqué des troubles sociaux dans les villes.

Le Nigeria garde cependant de nombreux atouts.
Le développement agricole est redevenu une priorité et la diversification industrielle est à l'ordre du jour : pétrochimie, valorisation des ressources gazières (usine de liquéfaction), essor de la filière agroalimentaire.

Les principaux produits importés sont les véhicules automobiles et les pièces de rechange, les machines agricoles et quelques produits alimentaires.

Les principaux partenaires commerciaux du Nigeria sont les États-Unis, la Grande-Bretagne, l'Allemagne, la France, l'Italie, les Pays-Bas et le Japon.