Bien que le Niger recèle des ressources naturelles très variées, très peu sont exploitées en raison du caractère enclavé du pays.

Seuls sont exploités dans le nord, à Arlit et à Akouta, d’immenses gisements d’uranium, les plus grands au monde. L’uranium représente 72% des exportations.

La vallée du Niger fournit du phosphate, du charbon, du fer, du cuivre et de l’étain. Les mines de charbon de la région de Tchirozerine, les plus profondes du monde représentent 10% de la production mondiale. Elles constituent 7 % du PIB du Niger et emploient 4% de la population du pays.
Depuis 2006, le Niger est également devenu un exportateur de pétrole suite à la découverte de gisements près de la frontière libyenne en 2000.

Le sel et le natron sont extraits de manière traditionnelle près d’Agadez (Teggida N’tessem), à Bilma, sur les bords du lac Tchad.

L’industrie, très peu développée et concentrée à Niamey et à Zinder, ne touche que les produits alimentaires et la construction.

Le secteur artisanal de la tannerie est très développé.