La capitale du Niger est Niamey, construite sur deux plateaux surplombant le fleuve Niger, à 218 m d’altitude, sur la rive gauche du Niger, dans le Sud-Ouest du pays. En 2003, la ville comptait 890 000 habitants.

En 1902, à leur arrivée, les français établissent un fort dans ce village agricole fulani. Niamey succède alors à Zinder comme capitale du territoire militaire, puis de 1926 à 1958, elle sera la capitale du territoire autonome du Niger. En 1960, à l’indépendance, la ville devient la capitale du Niger.
Niamey est le principal pôle commercial du pays et abrite la plupart des industries nigériennes.

Ancienne capitale d’un état musulman pendant cinq siècles, située à l'est du pays sur une ancienne route commerciale de caravanes transsahariennes, Zinder est le plus grand pôle économique du pays. Ouvert sur le Nigeria, sa population dépasse les 170 574 habitants (2001).
Conquise par les Français en 1899, Zinder a été la capitale de la colonie du Niger jusqu'en 1926. C’est aujourd’hui un centre commercial et agricole qui possède un aéroport et est reliée par la route à la capitale, Niamey, depuis 1980.

Maradi est la troisième ville importante du pays. Proche de la frontière sud avec le Nigeria, elle doit son essor à sa position stratégique sur la route reliant Niamey à Zinder.
Réputée pour son travail artisanal, la ville est le marché de la zone arachidière. En 2001, elle comptait 147 038 habitants.

Les autres villes principales Tahoua, au centre (55 000 hab. en 2001) et Agadez, dans l’Aïr. Très étalée, on y dénombre entre 10 000 et 20 000 habitants, selon les périodes de sécheresse qui attire paysans et nomades.