DIAKADI / Afrique de l'Ouest / Mauritanie

Le secteur secondaire contribuait à 30% du PIB au début des années 2000 et employait 8% de la population active.

Le fer, issu principalement du gisement de F’Derik-Zouérate et des guelbs (buttes riches en minerais), est longtemps resté la principale ressource d'exportation.
Mais, avec la baisse de la demande mondiale et l'épuisement des gisements, c'est aujourd'hui la pêche qui constitue la première richesse du pays.

La Mauritanie est, depuis 2006, un pays producteur de pétrole. L'exploitation du gisement de Chinguetti découvert en 2001 par 800 m de profondeur, avec une production de 75 000 barils par jour, suscite l'espoir. Les réserves sont estimées à plus de un milliard de barils de pétrole et à 30 milliards de mètres cubes de gaz.

La Mauritanie vend aussi du cuivre et de l'or.
Les mines de cuivre d’Akjoujt, qui ont longtemps été une industrie importante, ont été fermées en 1978.
L’espoir d’une relance de l’économie minière repose sur la découverte de nouveaux gisements d’or, de cuivre et de diamants.

Les produits manufacturés ne représentent qu’une faible part de l’économie du pays et concernent presque exclusivement le conditionnement du poisson à Nouadhibou et quelques autres produits alimentaires.