La population du Mali était estimé à 12 324 029 habitants en 2008, soit une densité moyenne de 10 habitants au km2. Les neuf dixièmes des Maliens habitent le Sud.

Sur la période 1990-2008, le taux de croissance de la population était de 3 % par an. La mortalité infantile, bien qu'ayant baissé pendant cette période, demeurait élevée (121 ‰). Il en est de même de l’indice de fécondité (7,34), le plus élevé au monde.
L’espérance de vie est de 50ans.

40% des Maliens sont des Mandingues des ( Bambara) concentrés à l’Ouest.
Les Songhaïs sont situés à l’est, les Soninkés à l'ouest (Kayes), les Sénoufo , dans la zone frontalière avec le Burkina et la Côte d’Ivoire.
Plus au nord les Dogons occupent le plateau de Bandiagara et les Peuls la cuvette du Macina tandis que le Sahara est peuplé de Maures et de Touaregs.

La langue officielle est le français mais il est supplantée par le bambara qui est parlé par les trois quarts de la population.
Les langues mandé, bambara, malinké , ainsi que les langues voltaïques, le dogon, le sénoufo, le songhaï, le hassanya et le tamacheq demeurent vivantes au sein des différentes communautés.

L’islam teinté d’animisme, est la religion de 90 % de la population.
9% des Maliens ont des croyances animistes tandis que le christianisme concerne 1 % de la population.

Le taux d’alphabétisation était de 49.1% en 2005.