Estimée à à 3,33 millions en 2008, avec une densité de 35 habitants au km2, la population du Liberia, a connu de grosses pertes entre 1990 et 1996, au plus fort de la guerre civile, avec 200 000 morts et un taux de mortalité infantile de 132‰, et l’expatriation d’au moins 800 000 libériens à l’étranger (Côte-d’Ivoire et Guinée).

La population est divisée en une quinzaine de groupes ethniques. Le sud du pays est dominé par les Krous, le reste de la population appartient à des groupes rattachés à la famille mandingue (Mendés, Kpellés, Vaïs, etc.)

On comptabilise une vingtaine de milliers de Américano-Libériens (descendants d’esclaves affranchis et rapatriés du continent américain) et environ 10 000 ressortissants libanais.

L’anglais est la langue officielle. Mais 80% des habitants parlent les diverses langues africaines (mandé, krou, etc.).

Les libériens sont chrétiens pour environ 10% de la population.
Les musulmans représentent 30% de la population.
Près des deux tiers des habitants sont animistes.