DIAKADI / Afrique de l'Ouest / Guinée Bissau

En 1975, le Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC) devient le seul parti unique et instaure en 1991 le multipartisme. Le 7 août 1994, João Bernardo Vieira dit "Nino", qui a succédé à Luis Cabral par coup d’état en 1980, remporte les premières élections pluralistes. Il sera chassé du pouvoir par la guerre civile de 1998-1999.

L'Assemblée nationale populaire (ANP) adopte le 7 juillet 1999 une nouvelle Constitution qui abolit la peine de mort, limite à 5 ans le mandat présidentiel, et mentionne que les principales fonctions de l'État ne seront occupées que par des candidats Bissau-Guinéens.

Selon les termes de la Constitution, le président est élu au suffrage universel direct pour un mandat de 5 ans renouvelable.
Le pouvoir législatif est dévolu à une chambre monocamérale, appelée Assemblée nationale populaire. Les 100 membres élus au suffrage à la proportionnelle, ont un mandat de quatre ans.

Joao Bernardo Vieira sera réélu par des élections démocratiques à la présidence pour une deuxième fois en 2005.
Le 01 Mars 2009, le chef d'état-major des forces armées, le général Tagmé Na Waié, est tué dans un attentat à la bombe. Le président Joao Bernardo Vieira, qui aura gouverné le pays pendant vingt- trois ans, est assassiné à son tour, le 2 mars 2009, par des hommes en armes.

Conformément à la Constitution, le Président du Parlement Raimundo Perreira a été investi Président intérimaire de la République.
Les élections présidentielles qui se sont déroulées en mai 2009, ont vu la victoire de Malam Bacai Sanhá, candidat officiel du PAIGC, parti historique du pays.