DIAKADI / Afrique de l'Ouest / Guinée Bissau

L'agriculture, essentiellement tournée vers les cultures vivrières, est le moteur de l’économie bissau-guinéenne. Le riz et le maïs forment l'alimentation de base de la population.

La noix de cajou (45 500 t en 1994) est la première culture d'exportation, de même que la noix de coco, que l’on trouve sur les îles et la côte. Vient ensuite l'arachide qui est surtout cultivée dans le centre du pays. C’est aussi un aliment de base dans tout le pays, utilisé pour accommoder des sauces, de la viande ou du riz.

La Guinée-Bissau a beaucoup développé ces dernières années la culture des céréales mais le milieu et le climat rendent aléatoire la récolte. En conséquence, les fermiers sont nombreux à diversifier leurs cultures pour s'assurer une ou deux récoltes.

L’industrie de la pêche, qui s’est rapidement développée, représente l’une des principales sources de recettes de l'État (46%), mais le potentiel est limité.

À l’intérieur du pays, l’élevage de bovins, de caprins et de porcins constitue également une activité agricole importante.