En 1996, lors du dernier recensement, la Guinée comptait une population de 7.164.823 habitants dont 2 millions vivant à l'étranger.
A ce chiffre, il faut ajouter environ 650.000 réfugiés en Guinée venus de Sierra Leone et du Libéria.

50% de la population guinéenne a moins de 15 ans.
L'espérance de vie est de 42 ans pour les hommes et 47 ans pour les femmes.
Étant donné que le dernier recensement officiel basé sur les groupes ethniques remonte à 1955, soit avant l’indépendance (1958).

Il est difficile d'avoir des données précises.... toutefois, sur la base de ces données, on sait qu’il existe en Guinée une trentaine d’ethnies parmi lesquelles on distingue 3 groupes importants :
- les Peuls (40 %), qui sont des éleveurs semi-nomades venus du Sahel sénégalo-mauritanien et du Macina (Mali). Ils vivent surtout en Moyenne Guinée (Foutah Djallon)
- viennent ensuite les Mandinkas ou Malinkés (35 % en 1955) originaires de la Haute Guinée qui faisait partie des puissants royaumes mandingues qui y ont régné pendant des siècles. Les Mandinkas font partie du groupe ethnique des Mandingues qui habitent aussi dans plusieurs régions de l'Afrique de l'Ouest.
- puis les Soussous (15 %), qui habitent dans la zone côtière de la basse Guinée, notamment dans la capitale Conakry.
- En moindre importance viennent les Guerzés, les Kissiens, les Tomas, les Landoumas, ou encore les Bagas.

La langue officielle est le Français, mais seulement 15 à 20% des Guinéens le pratiquent. Il sert de langue véhiculaire dans les grandes villes avec le peul (ou poular), le mandinka et le soussou.

La religion dominante est l'Islam avec 75% de fidèles. On y rencontre aussi une importante communauté de chrétiens (10%). Ces religions sont fortement teintées de croyances traditionnelles qui mobilisent d’ailleurs 5% de pratiquants.