En dépit des aléas climatiques et des sols globalement peu productifs, l'agriculture constitue la première activité de l'archipel. Plus de la moitié de la population active contribue pour 15% au produit national brut.

Les principales cultures vivrières cultivées dans les vallées plus humides, sont : maïs, patates douces, haricots et manioc.
Le café, la canne à sucre et les bananes sont cultivés, dans les zones irriguées, pour l'exportation.

La balance agricole est cependant traditionnellement déficitaire : 80 à 90% des besoins alimentaires sont couverts par les importations et l'aide alimentaire internationale. En effet, les terres cultivables, soumises depuis des siècles à une agriculture intensive et aux aléas du climat sont dans l'ensemble peu productives.

Champs

Champs

La pêche est peu développée, alors que les eaux sont très poissonneuses. Les exportations de poisson et de produits de la pêche sont en baisse constante depuis 1990 (1 000 t en 1993).

L’élevage des volailles porcins et caprins est modeste.