Avant la dévaluation du franc CFA, l’inflation était maîtrisée et la croissance atteignait 3 à 4 % par an. Depuis la croissance s’est accentuée, alors que l’inflation ait subi une hausse momentanée.

Le Bénin cependant reste l’un des pays les plus pauvres d’Afrique. Sa dette extérieure s’élevait à 1,37 milliard de dollars avant que la France n’annule 206 millions de francs de cette dette en 1997.