La population somalienne était estimée, en 2003, à 10,5 millions d'habitants, soit une densité moyenne de 14 habitants au km².

La Somalie est l’un des États d’Afrique les plus homogènes du point de vue de la population qui est constituée essentiellement de Somalis (plus de 98%). On compte une petite minorité bantoue (1 à 2 %) dans le sud du pays.
Parmi les autres groupes minoritaires figurent des Arabes (Yéménites), des Indiens, des Italiens et des Indo-Pakistanais.

Avant qu’éclate la guerre civile au début des années quatre-vingt-dix, l’éducation était gratuite et obligatoire pour les enfants âgés de 6 à 14 ans. Le taux d’alphabétisation était passé de 5% au début des années soixante-dix à 24,1% en 1995, à la suite d’une campagne d’alphabétisation intensive.
Du fait de la guerre, le système éducatif a été fortement affecté et la plupart des établissements ont fermé, y compris l’Université nationale somalienne (ouverte en 1954), à Mogadiscio.

Les Somali qui partagent la même langue, la même religion et la même culture sont regroupés en six clans : les Darod (33%) au centre, les Issaq (16%) et les Dir (8%) au nord, les Hawiye entre les deux fleuves, les Dighil et les Rahaweinen (les Sab) au centre et au sud.

Les langues officielles sont le somali et l’arabe, mais l’italien et l’anglais sont également utilisés.

L’islam sunnite est la religion principale du pays. Il existe des minorités chiite et catholique.