Au début de la guerre civile, l’industrie de la Somalie se limitait à la cimenterie, à l’industrie agroalimentaire, au textile et à la raffinerie. Moins de 10% de la population active y est employée.

La Somalie possède peu de ressources naturelles. Toutefois, les ressources minérales, assez variées, n’ont pas été exploitées. Parmi les gisements connus, on trouve du pétrole, du cuivre, du manganèse, du gypse, du fer, du marbre, de l’étain et de l’uranium.

Les terres arables couvrent 1,7%, les pâturages 69%. Les terres fertiles des vallées du Juba et du Shebele, et de certaines zones côtières sont mises en valeur.

À l’heure actuelle, l’activité industrielle est quasiment nulle.