Indépendant depuis 1962, l’Ouganda est membre du Commonwealth.

Le pays est divisé en 4 régions géographiques et en 39 districts. Il a connu la prospérité mais, de 1971 à 1979, c’est la dictature d’Idi Amin Dada suivi de celle de Milton Obote jusqu’en 1985.
Le pays est gouverné, après 1986, par le Conseil national de la résistance (CNR).

En 1992, le multipartisme est instauré. Le CNR est remplacé en 1994 par une Assemblée constituante élue. Cependant, seuls les candidats neutres sont autorisés à se présenter. Le pouvoir de l’ancien parti unique est encore plus présent et plus fort grâce à la Constitution proposée et votée, en septembre 1995, pour cinq ans.

Au terme de la nouvelle constitution, le président est le chef de l’État. Il est élu au suffrage universel pour un mandat de cinq ans.

L’Assemblée nationale comprend une unique chambre qui compte 292 membres dont 214 sont élus hors parti dans des circonscriptions à siège unique et 78 sont élus par des groupes d’intérêt (Femmes, jeunes, handicapés et syndicats professionnels).