Le secteur minier occupe une place très faible dans l'économie kenyane (soude, sel, fluor et minerais). D'importants gisements de plomb et d'argent ont cependant été découverts près de Mombasa.

Bien qu'en expansion, le secteur industriel occupe une place modeste au sein de l'économie locale : en 1994, il occupait 10% de la population active pour un produit représentant 14% du PNB. Il concerne essentiellement l'agroalimentaire, dont la production est destinée à la consommation locale.

La production hydroélectrique des barrages de Kiambare et de Turkwell constitue la plus grande richesse industrielle du pays. Grâce à celle-ci ainsi qu'aux centrales géothermiques, le Kenya est énergétiquement autosuffisant : en 1992, il produisait près de 490 millions de kWh.