La population zambienne était estimée à 11 669 534 habitants en 2008, soit une densité moyenne de 16 habitants au km2.

La croissance annuelle de la population s’élevait en 2006 à 2,11 p. 100 contre 6 % en 2002 et l’espérance de vie est passée de 45 ans en 2002 à 38,6 ans en 2008.
Le taux de mortalité infantile demeure élevé 87,4‰ et n’a quasiment pas baissé puisqu’il atteignait 90‰ en 2002. Ces chiffres sont en corrélation directe avec la propagation de l’épidémie de sida dont le taux de prévalence atteint 14,3% en 2008 enregistrant une baisse significative de 2% depuis 2003.

On recense 70 groupes ethniques en Zambie.
Les Bembas qui vivent dans le Nord-Est représentent 30% de la population.
Les autres groupes les plus importants sont les Lozis à l’Ouest et les Tongas dans le Sud.

La scolarisation a considérablement progressé depuis l’indépendance en 1964. En 2003, le taux d’alphabétisation s’élevait à 82,2%.
En revanche, si le pays arrive à donner une éducation de base à la masse, il a du mal à former une élite. En effet, en 1997, seulement 28% des enfants de la tranche de 12 à 18 ans étaient scolarisés et les deux université du pays, University of Zambia fondée en 1965 à Lusaka et la Copperbelt Université (1987), à Kitwe accueillent moins de 5 000 étudiants.

L’anglais est la langue officielle et le swahili la langue véhiculaire.
Le bemba, le tonga, le lozi, le luvale et le Nyanja sont quelques unes des 70 langues bantous.

50 % des Zambiens sont catholiques, 25% sont protestants.
Les animistes représentent à peine moins d'un quart de la population.
Les musulmans sont les moins nombreux.