L’agriculture de Maurice repose traditionnellement sur l’exploitation de la canne à sucre importée de Java par les Hollandais en 1639, et de ses produits dérivés. La canne à sucre occupe plus de la moitié des terres cultivées et emploie près de 20% de la population active.
La production de sucre, qui atteint en moyenne 550.000 tonnes (2004) par an, est en grande partie exportée vers l’Union européenne en vertu des accords de Lomé.

L’île produit également du thé, des arachides, du tabac et des légumes.

Marché de Mahébourg

Marché de Mahébourg (avec l’aimable autorisation de Bernard Cloutier)

Pendant longtemps, l'île Maurice a eu pour principale ressource, la canne à sucre. Aujourd’hui si Maurice n’est plus dépendante de la canne à sucre sur le plan économique, l'autosuffisance alimentaire n’est pas encore atteinte même si elle est en bonne voie.

Toutefois, il faut noter que le pays a fait d’énormes progrès en matière d’élevage et, il n’est plus nécessaire, à présent, d’importer de la viande ou du lait des pays voisins notamment de Madagascar.

Le secteur de la pêche est également en plein essor.