L’agriculture représente l’une des principales sources de revenus avec 37% du PIB et plus de 90% des exportations. Elle emploi près des trois quart de la population. Elle reste tributaire des aléas climatiques. Depuis les années 1990, le Malawi est confronté à des vagues de sécheresses provoquant famines et malnutrition.

Les cultures vivrières (maïs, riz, manioc, canne à sucre) et d’exportation (sucre, cacahuètes, tabac, thé, café) sont la base de l’économie.
Malawi est l’un des principaux producteurs de tabac en Afrique. Cette culture tend à se développer et à devenir le principal facteur de croissance de l’économie malawite.
Il est au 12è rang mondial pour la production de thé.

L’élevage est très modeste et comprend essentiellement des caprins.

L’industrie de pêche en expansion, demeure peu développée. Destinée à la consommation interne, elle est centrée à Nkhotakota, sur la côte ouest du lac Malawi.

Le pays est recouvert en grande partie par une forêt claire d'espèces de petite taille.
Baobabs, acacias et conifères poussent sur les hauts plateaux.
Dans les vallées montagneuses, on exploite le bois de charpente.