DIAKADI / Afrique Australe / Madagascar

Madagascar est l’un des pays les plus pauvres du monde alors que lors de son indépendance le revenu par habitant était au niveau de celui de la Corée du Sud.

La voie socialiste originale choisie en 1972 est une des causes du retard pris par l'économie.
La crise politique de 2001 à 2002 a provoqué une importante récession, accentuant la crise économique et sanitaire amorcée en mars 2000 par deux cyclones successifs. Ainsi le prix des produits de première nécessité a flambé à cause de la mise en place de différents barrages bloquant les échanges entre la capitale et les différentes villes portuaires.
La dévaluation du franc malgache en a augmenté les difficultés économiques des malgaches.

Cependant depuis 2002, une stabilité politique apparente, et des réformes réglementaires ont permis à Madagascar de faire appel aux capitaux étrangers et d’ainsi renouer avec une croissance soutenue dès 2004. Ainsi l’agriculture ne représente plus que 20% du PIB. La dette extérieure est passée de 4 milliards de $ en 2004 à 1,5 milliard de dollars en 2008.

En 2008, AON Corporation, leader mondial dans le domaine de la gestion des risques, du courtage d'assurance et de réassurance, du conseil en ressources humaines et du management et de la souscription d’assurances spécialisées, classe Madagascar au 5è rang des pays d’Afrique offrant les meilleures conditions économiques.

Le secteur touristique est en plein développement et a vu doublé en 4 ans le nombre de touristes. Il est le second pourvoyeur de devises du pays après la pêche. On compte environ 20.000 emplois directs dans le tourisme en 2004.