DIAKADI / Afrique Australe / Le Lesotho

En 1993, le Lesotho adopte une constitution avec une démocratisation du régime. Il devient monarchie constitutionnelle de type parlementaire. Le roi (Letsie III) , chef de l’État, a une fonction surtout honorifique visant à maintenir l’unité nationale. Bien que l’accès au trône soit héréditaire, il est désigné par le Collège des chefs, qui peut aussi le destituer.
Le roi n’a ni pouvoir exécutif ni législatif.

Le pouvoir exécutif appartient au Premier ministre (Pakalitha MOSISILI), leader de la majorité parlementaire. Nommé par le roi, son mandat coïncide avec celui de la législature.
Le pouvoir législatif est exercé par un Parlement monocaméral composé de la chambre de l’Assemblée nationale et du Sénat. L’Assemblée nationale est constituée de 120 membres élus au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans.
Le Sénat, quant à lui, compte 33 membres, dont 22 chefs traditionnels et 11 membres nommés par le Roi, conformément à l’avis du Conseil d’État.